Viticulture

En plein cœur de la Vallée de la Marne, Verneuil se situe sur sa rive droite. Nous y sommes précisément 282 exploitants pour une surface travaillée de 357,80 hectares. Le Meunier est ici roi en son domaine, avec un peu plus de 259 ha consacrés. Arrivent ensuite le Pinot Noir (63 ha) et enfin le Chardonnay avec plus de 35 ha. Pour ma part, je suis fier d’y posséder un vignoble 100% local de 4,16 hectares. Reflet de son terroir, le Meunier y est souverain avec plus de 2,55 hectares dédiés. Comptabilisant respectivement 76 et 58 ares, le Pinot Noir et le Chardonnay arrivent en seconde et troisième positions.


Champagne Laurent Godard Exploitation de haute valeur environnementale

LE CHOIX D’UNE VITICULTURE RAISONNÉE

Raisonner notre viticulture afin de la rendre la plus respectueuse de la Nature, tel est le crédo de notre clan. Amaury et moi-même travaillons au quotidien notre terre avec cette constante en tête. 

Nous avons obtenu en août 2018, la double certification « Exploitation de Haute Valeur Environnementale » de niveau 3 ainsi que « Viticulture durable en champagne ».

Limiter au maximum les intrants

Parce que le recours systématique aux produits phytosanitaires n’est pas toujours justifié, nos choix nous portent à observer la tempérance en la matière. C’est ainsi que, régulièrement, nous procédons à l’analyse de nos sols afin de connaître leurs besoins réels en termes de fertilisation.

Notre objectif : un dosage moindre de produit pour une efficacité accrue, au bénéfice de la vigne.

Raisonner sa viticulture

Notre logique de rentabilité nous pousse à viser une efficacité maximale sans pour autant trop en impacter la faune et la flore environnante. Première décision : alléger notre empreinte écologique. Celle-ci s’est traduite par une réduction des IFT (Indice de Fréquence des Traitements) de 50% moindre qu’à l’époque de mes parents, Madeleine et Maurice. 

Écouter sa nature

Concilier raison et passion. C’est l’engagement que nous avons en tête et que nous nous efforçons d’appliquer au quotidien sur notre exploitation. En matière de taille notamment, différente selon les cépages : en Chablis, pour le Chardonnay, en cordon de Royat pour le Pinot Noir et en Vallée de la Marne pour le Meunier. Nous taillons dans le respect de la réglementation en vigueur mais également en fonction de la vigueur du cep auquel il faut adapter la charge de raisin. Ainsi, si le cep ne peut pas porter deux charpentes, nous ne lui en construirons qu’une. 

       Champagne Laurent Godard Certification viticulture durable en champagne

Meunier Verneuil

LE PINOT MEUNIER, UN CÉPAGE ROI

Nos parcelles sont au nombre de 15 et l’âge moyen de notre vignoble est d’environ 26 ans. Harmonieusement répartie entre bas, milieu et haut de coteaux, la terre y est tour à tour argileuse puis argilo-calcaire.

Ces parcelles sont réparties en quatre grands secteurs ou lieu-dit dont les noms ont une signification liée à leur particularité :

Les Carreaux ; certaines parties jaunissent d’autres non, ce qui donne l’aspect d’un damier

Les Grés ; comme son nom l’indique ce secteur était parsemé d’énormes grés qu’il a fallu pour certains faire sauter à la dynamite pour aménager et planter les parcelles.

Les Hauts de la Malmaison : à proximité du hameau de la Malmaison.

Les Quatrièmes : Sous-entendu de 4eme catégorie car très peu fertile lorsqu’on y semait des céréales mais d’excellentes terre à vigne.

 

Laurent Godard

LA FORCE D’ÊTRE ENSEMBLE

Engagés auprès de notre terre, nous le sommes aussi auprès de notre famille. Au sens large du terme, car notre initiative dépasse notre seul intérêt individuel. Ex-président de la coopérative, j’en suis désormais l’un des 11 administrateurs. Mon mandat me fait prendre part aux décisions du conseil. 

Mon engagement est pluriel. En tant que correspondant AVC (Association Viticole Champenoise), j’ai pu contribuer à la défense de l’appellation Champagne et de ses valeurs. 

Mon investissement ne s’arrête pas là. L’attention portée à la bonne maturité des raisins en est l’un des exemples. C’est dans cette logique que je fais partie du réseau MATU également supervisé par le CIVC. En réalisant des prélèvements dans des parcelles choisies, celui-ci permet de définir au mieux les dates de vendanges.

Je siège également à la Commission de Suivi des Conditions de Production (CSCP). Une contribution des plus enrichissantes et qui me permet une plus grande ouverture d’esprit.



Facebook Instagram Livre d'or
Livraison
Rapide
Paiement sécurisé